Il est 11h11, Egoïne arrive pour son rendez-vous. Elle est en avance, c’est rare.

Sandrine : « Je te vois en pleine lumière, comme c’est chouette. Quelque chose a changé, tu me sembles différente ? »

 

Egoïne : « Je sens aussi que des changements s’opèrent en moi…

J’étais plus une suiveuse qu’une meneuse.

J’étais celle qui buvait facilement la tasse, mon embarcation était fragile et submersible.

Je nageais en haute mer exclusivement avec une bouée, j’avais trop peu confiance en moi.

Je voyageais plutôt à côté de mes escarpins ces dernières années d’exploration.

J’avais croisé Barbe Rousse, j’avais perdu le nord. Le bruit de sa jambe de bois hantait mes nuits.

Je me sentais comme un pirate qui avait pris mon corps en otage. Ce corps froid et dur comme un morceau de bois.

 

Aujourd’hui, sous la protection d’Odin, je suis navigatrice aux longs cours.

Je suis bien dans mes baskets, libre, seule maitre à bord.

Je suis celle qui a la foi, même quand la tempête se lève, mon phare brille au loin.

Je suis boussole rassurante. Je suis fusée éclairante, celle qui permet de retrouver son cap intérieur.

Je suis à la barre, j’expérimente mon voyage intérieur, au-delà des intempéries, parfois à contre-courant. »

Sandrine : « Egoïne, je te vois digne, sereine, épanouie.  Je sais que le tumulte est derrière toi, tu arrives en eau chaude et poissonneuse. La vie a repris ses droits ! »

 

Sandrine s’adresse maintenant au cœur partenaire :

 « Cœur Partenaire, Egoïne est arrivée au-delà des émotions, elle a retrouvé la joie. La joie, cette énergie qui nous relève et nous révèle.

 

Je t’offre 3 mots, je les grave en ton centre avec générosité et gratitude,

Calme, joie et sérénité.

 

Vole telle la brise du matin, survole les dunes, les lagons, caresse les flamboyants et joue avec les colibris.

A vous Cœur partenaire et toi Egoïne, ensemble vous êtes amour et transcendance. »